Survivre à son géni(e)teur

Après le retrait d’Yves Saint Laurent de sa maison de couture, cet article paru dans Stratégies montre comment les marques continuent leur route malgré l’absence des créateurs qui leur a donné leur nom. Avec les exemples de Chanel, Dior, Givenchy, Versace, et l’indispensable analyse de Jean-Noël Kapferer.

Survivre à son géni(e)teur

YSL_PARIS5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s