Ô Divin, coup de coeur aux Buttes-Chaumont, ga

20140618_14084020140618_140623

Avec Naoufel et le mouton mascotte, on se sent tout de suite bien accueilli

Avec Naoufel et le mouton mascotte, on se sent tout de suite bien accueilli

Alors que les magazines sont en plein dans leurs sujets « les plus belles terrasses à Paris pour l’été », je viens d’en découvrir une absolument géniale, le secret le moins bien gardé des Buttes-Chaumont, j’ai nommé… Ô Divin, 35 rue des Annelets dans le 19ème arrondissement. Dans ce coin de Paris en passe de devenir un mini-Montmartre sans les touristes, les frères Redha et Naoufel Zaïm ont ouvert un restaurant où l’on se sent instantanément bien, sans compromis sur l’ambition culinaire grâce au chef Mathieu Moity formé chez Michel Bras. La carte courte, deux entrées, deux plats au choix, change tous les jours au gré du marché et des livraisons des producteurs locaux (volaille et cochon du Perche, légumes de Joël Thiébault…) pour une addition raisonnable autour de 20 euros sans le vin. Le soir, un menu dégustation est proposé autour de 45 euros dont le fameux couscous au cochon de lait du lundi.

20140618_13140220140618_133153

Pour ma part, ce mercredi 18 juin, j’ai répondu à l’appel de l’oeuf cuit à basse température avec son émulsion de crabe, suivi du merlan au houmous citronné et fenouil. A dire vrai, toute à mes dégustations de saveurs et de textures servies dans des assiettes asymétriques Serax, j’ai oublié de noter exactement les recettes. Ma carrière de critique gastronomique va sans doute s’arrêter là… Mais j’ai profité de ma visite pour discuter avec Redha, surnommé « le roi de Belleville » car il en connaît tous les recoins.

20140618_14203520140618_141924

Redha Zaïm travaille dans la musique et a racheté à cette adresse un studio d’enregistrement mythique, qui a vu passer Serge Gainsbourg et David Bowie. L’endroit est désormais consacré à la post-production pour les films d’animation et le propriétaire a commencé par lui adjoindre un bar à vins, avant d’ouvrir un véritable restaurant il y a un an. Depuis deux semaines, une épicerie vient de s’ajouter à sa petite entreprise au 130 rue de Belleville, tout près de là. On y trouve d’alléchants sandwichs à la joue de cochon ou à la langue de boeuf et des pâtisseries orientales préparées par sa maman ! Une belle histoire de famille franco-algérienne, généreuse et accueillante, qui donne instantanément envie de déménager dans la romantique rue des Solitaires. Ou au moins d’y revenir plus souvent.

20140618_14133420140618_141226

Et la terrasse au fait ? C’est une cour intérieure adjacente à la petite salle, dont les murs couverts de lierre et les meubles de jardin donnent l’illusion d’être transportés dans un pays du Sud. Décidément divin.

20140618_140544

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s