1er Etage, un hôtel de poche dans le Marais

20140627_123542

Serge et Juliette Topolanski, les tauliers – photo P.C.

Paris est plein de surprises, il suffit parfois de pousser une porte. Quelques marches, un code à composer, et l’on se trouve dans un appartement meublé années 50. Nous sommes au 1er Etage, un hôtel de poche situé rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, au coeur du Marais. Juliette et Serge Topolanski l’ont ouvert en septembre dernier pour proposer une alternative aux voyageurs qui veulent vivre une expérience parisienne tout en bénéficiant de services hôteliers. « Paris a accueilli 29,7 millions de touristes en 2013, rappelle Serge, le financier du couple. L’offre hôtelière existante ne suffit pas à couvrir les besoins. » « Certains visiteurs ne trouvent pas leur compte entre les hôtels impersonnels et les chambres d’hôtes, où la promiscuité avec les propriétaires peut être envahissante », poursuit Juliette, qui a travaillé dans la publicité et la décoration. Le développement de nouveaux modèles comme Airbnb a répondu ponctuellement au problème, mais un grand ménage est en train de s’opérer pour clarifier le marché.

20140627_12010220140627_12005320140627_12000520140627_115729

Le 1er Etage, ce sont cinq chambres « comme à la maison, en mieux ». Le couple a écumé les Puces de Saint-Ouen pendant huit mois pour trouver les fauteuils Mad Men et étagères tout droit sorties de Mon Oncle de Jacques Tati, ou encore le comptoir à l’accueil qui leur a fait penser aux Tontons Flingueurs. « On adore tous les deux le cinéma français des années 50 et 60, souligne fièrement Juliette. Nous avons soigné les détails pour que les clients soient plongés dans une atmosphère française. Ils reçoivent un guide avec nos bonnes adresses. Les gels douche sont de la marque corse Casanera. »

20140627_122129

Un buffet chiné tout droit sorti des Tontons Flingueurs – photos P.C.

Un petit-déjeuner est servi le matin (compris dans le prix, de 200 à 270 euros la nuit) et les clients peuvent préparer leur programme de la journée en discutant avec les propriétaires. « On dévie assez vite sur les enfants. C’est une préoccupation universelle! » souligne Juliette Topolanski. Américains, Russes, visiteurs de la Fashion Week, l’adresse inscrite sur Booking.com et Tripadvisor attire une clientèle avertie -les avis mis en ligne sont très élogieux et Juliette leur répond personnellement. Une deuxième ouverture est prévue. Avec 1er Etage, Paris c’est dans la poche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s