Valentin, je te pique ton parfum

On en conviendra, la Saint-Valentin barbe tout le monde, même dans sa version vaguement trash façon 50 nuances de Grey. Je préfère donc m’intéresser dès à présent à des parfums qui sortent au printemps et, surprise, ceux qui m’ont le plus intéressée ces derniers temps sont en majorité masculins. La question du genre est de plus en plus floue, en parfumerie comme ailleurs, et l’on aurait bien du mal à définir ce qu’est un parfum « genré ».

En apparence, tout est clair, en tête des ventes du moment La vie est belle est une bouffée de fleurs sucrées, Invictus un bloc de bois aromatiques. Sauf que… Dior Homme, incarné actuellement par la belle gueule Robert Pattinson, est le plus androgyne des sent-bons avec son coeur d’iris poudrée, et j’ai plus d’une amie qui porte Pour un homme de Caron, un modèle de lavande ambrée. Inversement, depuis que j’ai appris que certains hommes se parfument au Chanel N°5 au Moyen-Orient, j’ai la certitude que les goûts olfactifs transcendent les catégories marketing.

Parmi la production actuelle, sans doute influencés par les évolutions sociétales, j’ai le sentiment que les parfumeurs ont beaucoup plus de marge de créativité au rayon masculin ou mixte que dans les injonctions fleuries-fruitées des fragrances féminines. Sur ce créneau, ces dernières années, je retiens plus volontiers la rose boisée de Marni ou le cuir vert de Bottega Veneta que les bonbons pralinés de Guerlain ou de Nina Ricci. Les marques italiennes seraient-elles plus subtiles que leurs consoeurs françaises? A méditer.

Atkinsons_NewLegendary_Excelsior_FlaconSeul_F39

Ainsi parmi les prochains lancements j’ai eu un coup de coeur pour The Excelsior Bouquet d’Atkinsons, l’ancienne marque anglaise remise au goût du jour par Perfume Holding. Au-delà du jus, c’est tout un ensemble qui fonctionne : un nom exhumé des archives qui fait référence au premier vol transatlantique sans escale, son imaginaire de métal chaud et de veste en cuir souligné d’accents iodés, le flacon profilé comme une flasque de whisky. On sent que le parfumeur Benoît Lapouza s’est fait plaisir à raconter cette histoire sans contraintes de tests consommateurs. « C’est une parfumerie d’émotions, d’évocations, un mélange chaud-froid d’odeurs de décollage et de grands espaces » confiait-il dans le cadre cosy de l’hôtel Daniel en début de semaine. Les deux autres opus de la Collection Légendaire d’Atkinsons qui sort en avril au Printemps Haussmann sont une violette poudrée Love in Idleness signée Fabrice Pellegrin et un Amber Empire surdosé en muscs de Maurice Roucel. Mais c’est définitivement le blouson d’aviateur que je porterai ce printemps.

A suivre, le Campari de Guerlain, le casual chic de Givenchy et un étonnant exercice sur le thème de l’arbre.

De même pour la Cologne de L’homme idéal de Guerlain que le nez Thierry Wasser a composée autour d’un accord amande amère « qui lui donne un côté Campari rouge » selon ses termes. C’est tellement frais, hespéridé, et boisé en fond, qu’on a envie de filer sur la côte amalfitaine siroter des Spritz, avec ou sans son élu. Comme la précédente publicité signée Michel Gondry, qui se moquait gentiment de la quête du prince charmant, la nouvelle campagne devrait faire sourire avec ses hordes de mariées en blanc qui poursuivent un pauvre prétendant dans les rues de San Francisco -un montage du film Le Célibataire pour la petite histoire. Pas plus que l’homme idéal, le mari ou le gendre idéal n’existent, et c’est tant mieux. La réalité est bien plus intéressante que le rêve!

Givenchy_Gentleman-Casual5-Basse-Definition

L’humour étant décidément le nouveau ressort de l’élégance, Givenchy fait aussi une démonstration de légèreté avec la dernière déclinaison de son Gentlemen Only, sous-titrée Casual Chic. La construction est très clairement celle d’une Cologne avec une tête d’agrumes. L’aspérité est apportée par la note « feuille de bouleau » (une note verte assez tranchante) propre à la ligne et par un trio d’épices cardamome, gingembre, genièvre. Le tube plongeur couleur orange rappelle un procédé utilisé par Yves Saint Laurent pour sa franchise L’homme et la pub montre un Simon Baker plus charmeur que jamais en Américain à Paris nonchalant. En matière de Cologne propre comme une chemise fraîchement lavée je préfèrerais toujours l’Eau d’orange verte ou même l’Eau de gentiane blanche d’Hermès, mais Givenchy fait une proposition plus subtile que bien des concurrents (à partir du 2 mars).

Givenchy_Gentleman-Casual9-Basse-Definition

Last but not least, les Liquides imaginaires issus de l’imagination du designer Philippe Di Méo consacrent une collection de toute beauté au thème de l’arbre. Les Eaux Arborantes évoquent tour à tour les racines avec Tellus et sa note animale de costus, la sève avec Saltus et l’effet laiteux d’éthyl laitone, et la canopée avec Succus qui s’élève vers les cimes avec des notes de gingembre et de sauge sclarée (création de Nadège Le Garlantezec pour le premier, Shyamala Maisondieu pour les deux suivants). Une démarche expérimentale, à peine portable, mais une vraie expérience olfactive qui annonce la renaissance du printemps.

OK_ARBORANTE_TRIO©ROBERTO GRECO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s