Smile Makers, la libération tranquille

Des sextoys chez Monoprix, ça n’a l’air de rien, mais c’est une première en France. Cela méritait bien une explication dans Le Journal du dimanche, le 19 avril dernier.

SmileMaker_Group-Lineup_Front_L

Lors de la soirée de présentation de ces nouveaux joujoux vibrants nommés Smile Makers, la category manager du rayon hygiène-beauté que j’ai rencontrée semblait encore toute étonnée de son audace. « Nous cherchions depuis longtemps à distribuer cette catégorie de produits, mais nous n’étions pas convaincus par l’offre existante, m’a-t-elle expliqué. Ceux-ci nous ont tout de suite séduits, parce qu’ils sont design, ludiques et pas vulgaires. Nous avons quand même demandé la validation de la direction mais cela nous semble bien en phase avec le positionnement de l’enseigne. »

La marque Smile Makers a été créée par trois entrepreneurs originaires de Suède, un pays où les boules de geisha sont considérées comme des accessoires indispensables à la rééducation post-accouchement. Ils sont aussi des anciens de Procter & Gamble et positionnent leurs produits comme des alliés du bien-être des femmes, au même titre qu’une crème de beauté. Bref, une approche décomplexée de l’hygiène sexuelle qui s’installe tranquillement au supermarché. Encore un effet 50 Shades of Grey que j’évoquais déjà lors de la sortie de l’adaptation ciné.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Smile Makers, la libération tranquille »

  1. Ping : Comment Passage du Désir a ouvert la voie à l’érotisme ludique | Une bonne idée par jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s