Le rêve d’Iran des PME françaises

Une parfumerie classique à Téhéran crédit M.O.

Une parfumerie typique à Téhéran – photo M.O.

Le Medef emmène actuellement une délégation de 150 chefs d’entreprise en Iran, dont la PME toulousaine Graine de Pastel, qui fabrique des cosmétiques à base de plantes. « L’Iran est le septième marché mondial pour les cosmétiques. Il y a 38 millions de femmes très soucieuses de leur beauté », a expliqué sa présidente Carole Garcia à L’Usine Nouvelle.

Ce n’est pas la première fois que j’entends parler des charmes de la Perse pour les marques de parfumerie françaises. Céline Verleure, la fondatrice des parfums Olfactive Studio, y est déjà présente malgré l’embargo via un distributeur de Dubaï. Et le propriétaire du Galion, que j’ai rencontré récemment, m’en a parlé comme l’un des pays les plus porteurs, avec la Grande-Bretagne.

« Chaque femme iranienne utilise un flacon entier de parfum par mois, témoigne Céline Verleure. Les Perses aiment les parfums occidentaux, leurs goûts sont très proches des nôtres à la différence des pays arabes. » Au-delà de nos relations diplomatiques avec le régime des mollahs, il est rassurant de penser que les citoyens iraniens nous sont si proches, comme tous les touristes qui ont fait le voyage en témoignent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s