Pour ou contre Susan Sarandon égérie L’Oréal Paris?

Susan Sarandon égérie L'Oréal ParisL’annonce de l’arrivée de Susan Sarandon parmi les égéries L’Oréal Paris il y a une semaine a fait couler de l’encre. L’actrice connue pour ses rôles décoiffants dans The Rocky Horror Picture Show ou Thelma and Louise apparaît particulièrement figée dans la photo corporate communiquée par le service de presse de la marque. Ses actions humanitaires, sa sensibilité de gauche, ses rôles engagés (elle a reçu un Oscar en 1995 pour le film contre la peine de mort La Dernière Marche, de son compagnon Tim Robbins) seraient contradictoires avec le fait de toucher un gros chèque d’une multinationale. Les abus de Photoshop auxquels nous ont habitués les campagnes l’oréaliennes menacent d’aseptiser la beauté singulière de cette actrice anti-establishment.

Je dois manquer de cynisme, ou au contraire je connais trop bien le business des égéries, pour m’offusquer de cette nouvelle. Certes, la photo est lourdement retouchée, mais on y reconnaît une femme de 69 ans, habituée par son métier aux interventions esthétiques régulières. L’Oréal Paris a déjà recruté les actrices mûres et sexy Jane Fonda et Helen Mirren, dont nul ne peut nier le talent et l’indépendance d’esprit. Que Susan Sarandon rejoigne cette prestigieuse élite est légitime et c’est tout à l’honneur de L’Oréal Paris d’avoir créé une image qui attire les talents (OK, le chèque doit être particulièrement attirant aussi).

Enfin, rien n’interdit à Susan Sarandon de continuer à médiatiser ses combats, au contraire, L’Oréal Paris choisit toujours des ambassadrices qui ont des choses à dire. A l’occasion des Golden Globes, la marque a lancé le hashtag #WorthSaying, référence au slogan « Because you’re worth it » (« Vous le valez bien »), une campagne pour encourager les journalistes à sortir des questions convenues sur tapis rouge. Non content de maquiller ses égéries (et de communiquer dessus), l’annonceur entend participer aux conversations sur les causes personnelles défendues par les célébrités, démultipliant ses retombées.

C’est malin, opportuniste, et alors? La publicité existe, autant y voir des role models belles et intelligentes. Le business des égéries est une réalité, chacune doit désormais avoir son Oscar, son contrat publicitaire et sa grande cause à défendre. Les Golden Globes et les Oscars sont des grands spectacles télévisés, pourquoi ne pas en profiter pour aller au-delà des commentaires sur les stars les mieux habillées? Même si l’on a surtout retenu des Golden Globes la présentation politiquement incorrecte à souhait de l’excellent Ricky Gervais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s