Une bonne idée par jour : la fête du travail

Photo Guerlain

S’il n’y avait pas l’épidémie on irait acheter du muguet, ce serait un jour férié, on pourrait manifester. On peut quand même se promener -pendant une heure, pas plus d’un kilomètre, avec une attestation- mais certains doivent aller travailler. D’autres ont peur de perdre leur travail, en cherchent un, ou aimeraient en changer. Certains sont contents d’être en télétravail, d’autres s’impatientent de retrouver leurs collègues. Beaucoup craignent de se contaminer ou de contaminer leurs proches, beaucoup sont tristes d’être séparés. Qu’on ait un travail ou pas, qu’on l’aime ou pas, qu’on ait peur du virus ou des conséquences du confinement, on est tous dans l’incertitude. C’est un 1er mai confiné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s