Les marques de luxe se convertissent à l’agroécologie

Chanel signe des partenariats avec des cultivateurs pour fournir ses gammes de parfums et de cosmétiques, Lancôme achète sa propre parcelle à Grasse… Les grandes marques troquent les robes de soirée pour les bottes en caoutchouc et matérialisent leurs engagements dans l’environnement en devenant exploitants agricoles. Article paru dans Le Journal du dimanche du 21 août.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s