La beauté bille en tête

20150602_104100On connaissait les collections capsules en mode (dernière en date, Balmain pour H&M). En cosmétique, l’encapsulation est synonyme de protection des molécules actives dans des billes en suspension, qui éclatent à la sortie du flacon. Plus qu’un gadget qui fait joli dans un flacon transparent, c’est une authentique innovation qui préserve la « fraîcheur » des ingrédients jusqu’au moment de leur utilisation. D’autres marques proposent de mélanger à la demande une formule active dans une base neutre, comme My Blend du groupe Clarins, mais l’encapsulation a l’avantage du tout-en-un ne nécessitant aucune manipulation de l’utilisateur.

La société Capsum, fondée il y a sept ans à Marseille, est devenue experte de cette technique revendiquée par Chanel pour son dernier sérum Hydra Beauty, mais aussi Guerlain, La Prairie ou Carita. L’avenir dira si l’innovation survivra à l’effet de mode. Pour l’article que j’ai consacré à la tendance dans Le Journal du dimanche du 24 mai dernier, j’ai interrogé Dominique Laborderie du blog Beauty Decoder, une ancienne cadre de l’industrie cosmétique avec qui j’échange régulièrement et dont les analyses sont souvent bien informées. Elle, elle y croit.

20150602_103200

Article paru le 24 mai dans Le Journal du dimanche

Fauchon et Angel, passions croisées

Qu’on le déplore ou qu’on s’en délecte, les parfums dits gourmands dominent le marché actuellement. « Sur les dix premiers parfums féminins vendus en France, six appartiennent à la famille des gourmands », soulignait Sandrine Groslier, présidente de Clarins Fragrance Group, lors de la présentation de l’eau de toilette Angel Eau Sucrée, en avril dernier chez Fauchon. Le best seller de Thierry Mugler et l’épicerie de luxe se sont associés pour créer un éclair inédit recouvert d’un glaçage bleu, en vente jusqu’au 7 juin place de la Madeleine.

20140518_095508

Après l’avoir annoncée ici, j’ai décrypté cette actualité dans un article paru le week-end dernier dans Le Journal du dimanche, rappelant le précédent de Nina Ricci avec Ladurée et citant la chercheuse de tendances Laurence Bethines de l’agence Team Créatif pour l’éclairage marketing. Comme le souligne Dominique Laborderie dans son blog Beauty Decoder, la pâtisserie est aussi devenue un actif financier pour les groupes de luxe : LVMH a racheté l’institution milanaise Cova, Prada a fait de même avec Marchesi.

20140410_175715-2

Et l’éclair lui-même ? Je ne suis pas fan en général de ce dessert trop crémeux à mon goût mais la pointe d’acidité apportée par le citron est réussie.

Blur, le grand bluff ?

20140210_121502

Après les BB creams, les CC creams, les flouteurs, les primers, les bases de teint, l’industrie cosmétique s’entiche d’une nouvelle expression fourre-tout qui sonne bien : le « blur ». Si Blurred Lines de Robin Thicke a rythmé la bande-son de 2013 (en alternance avec Get Lucky de Daft Punk), en cosmétique aussi, les frontières entre maquillage et soin sont floues et la confusion se diffuse sur les pores du visage. Lire la suite