La beauté à domicile, symptôme de crise

D’après la Fédération nationale de la coiffure, le chiffre d’affaires de la profession était en baisse de 2,1% en volume et de 1,4% en valeur au premier semestre 2013.

Bar des coloristes 2

C’est pourquoi le secteur est très chatouilleux face aux initiatives susceptibles de concurrencer leur activité. Il y a quelques mois, Christophe-Nicolas Biot ouvrait le Bar des coloristes à Paris, un lieu destiné au grand public qui permet de choisir sa coloration à réaliser à domicile (signée Wella, la marque du groupe Procter & Gamble dont il est le coiffeur expert), tout en bénéficiant du conseil d’un vendeur. Un concept hybride entre la grande distribution et le salon de coiffure, qui a suscité un tollé chez les professionnels sur l’air de « Que va-t-il nous rester si on l’on perd notre valeur ajoutée en coloration? ».

Christophe-Nicolas Biot en remet une couche avec un nouveau concept, « la coupe mémoire », une coupe à sec qui « permet d’espacer les rendez-vous en salon de trois mois ». Ce geste technique offre une bonne pub à sa boutique de la rue Saint-André-des-Arts à Paris mais envoie aussi un message aux consommatrices qui ont tendance à réduire leur fréquentation du coiffeur. Lire la suite

Adéli Paris, petit business entre amies

Lisa et Adélaïde Adéli Paris, ce sont deux amies et associées, Adélaïde Crestani et Lisa Ribinik, respectivement à droite et à gauche sur la photo, qui à 27 ans à peine sont à la tête d’une petite société d’accessoires pour cheveux (de nos jours on dit « head bands »). Tressées, nouées, ornées de bijoux, leurs créations sont loin du serre-tête en velours, plutôt le détail mode qui signe une tenue. Venues de la publicité et de la mode, elles commencent à développer leur marque au Printemps, chez Franck & Fils, et de plus en plus au Japon. « L’aspect ‘made in France’ plaît beaucoup là-bas et contrairement à nos attentes, ce sont les gros turbans qui se vendent le mieux », témoigne Adélaïde. Jusqu’au 2 octobre, les deux copines, qui habitent sur le même palier, seront sur les routes de France pour proposer des coiffures festives, en partenariat avec Babyliss : c’est l’opération Hair Bar dans une magnifique caravane Airstream. La prestation est facturée 12 euros, entièrement reversés à l’association Rose Magazine contre le cancer du sein.