Protection solaire vs protection des océans

Aujourd’hui 8 juin c’est la journée mondiale de l’océan. Une des graves causes de pollution des océans est le réchauffement climatique qui provoque le blanchissement des coraux. Ces animaux se nourrissent d’une algue symbiotique qui leur donnent leur couleur et qui est affectée par la hausse de la température de l’eau. Les filtres UV chimiques sont aussi accusés de polluer les coraux et ont été interdits dans certaines régions. Mais cette influence est plus réduite et certains filtres sont remplacés par des alternatives minérales qui peuvent faire encore plus de dégâts. Les marques de crème solaire ont cependant pris en compte cette inquiétude et ont revu leurs formules pour les rendre respectueuses des océans.

J’ai expliqué cette tendance dans Le Journal du dimanche le 31 mai.

Le Fabriqué en France à l’Élysée

1083

L’atelier de 1083, fabricant de jeans à Romans-sur-Isère. Un reportage à retrouver bientôt dans le Journal du dimanche – Photo P.C.

Ce week-end a lieu la grande exposition du Fabriqué en France au Palais de l’Élysée. Une reconnaissance pour 120 produits d’entreprises françaises qui font le pari du local, de la création d’emplois, de l’innovation. Les délocalisations de ces dernières années ont permis aux consommateurs de bénéficier de produits à bas coûts et aux marques d’augmenter leurs marges mais ont eu des conséquences en termes de destructions d’emplois en France, de création d’esclaves modernes à l’autre bout du monde et de pollution à tous les niveaux. De nombreux entrepreneurs ont fait le choix de relocaliser pour de pures raisons économiques (manque de réactivité d’une production lointaine) mais aussi de plus en plus pour des raisons éthiques, sociales et environnementales.

Lire la suite

Sauvons les abeilles !

bee-3275663_960_720

Il est facile d’aider les abeilles dans leur tâche en semant des plantes mellifères dans son jardin ou sur son balcon (photo libre de droits)

C’est en discutant avec une amie qui travaille avec un apiculteur que j’ai eu l’idée de proposer ce sujet sur les ruches en ville. Les abeilles passionnent car elles sont le symbole de la biodiversité menacée, leur organisation hiérarchisée est d’une efficacité redoutable et leur miel est un concentré de bienfaits. Ce que je retiens surtout de cette enquête et que nous pouvons tous aider les abeilles dans leur pollinisation, même et surtout en ville où l’on rencontre moins de pesticides, en semant des plantes mellifères sur son rebord de fenêtre (thym, lavande, tournesol, pas de rose ni de géranium).

Cet article est paru le 18 novembre dans Le Journal du dimanche.