J’ai testé… la cure minceur à Thalazur Cabourg

img_3040

La piscine d’eau de mer de Thalazur Cabourg au petit matin – photos P.C.

Les Thermalies, le salon de la thalassothérapie, se tient du 19 au 22 janvier à Paris et du 3 au 5 février à Lyon. Cette année encore, ce sera l’occasion pour les professionnels de se féliciter d’une activité qui ne connaît pas la crise (+7% de croissance depuis trois ans) et pour les futurs curistes de réserver leurs séjours. La minceur, grand classique de la thalasso, figurera en bonne place dans les demandes, surtout en période d’après-fête.

Grâce à l’agence de relations presse Obraz, j’ai eu la chance de pouvoir tester en fin d’année dernière les dernières techniques minceur de Thalazur Cabourg en Normandie. L’établissement rénové récemment sur l’emplacement d’un ancien camping a fait de la perte de poids sa spécialité, avec notamment l’introduction de la cryothérapie.

img_1067

Jusqu’ici tout va bien (à Thalazur Arcachon)

J’ai déjà expérimenté cette technique qui a fait ses preuves pour la récupération des sportifs à Thalazur Arcachon en juin dernier et je n’avais pas franchement été emballée. La séance de 3 minutes maximum consiste à se glisser en maillot de bain dans une cabine, qui se remplit progressivement d’un gaz descendant jusqu’à -150°… Très sensible au froid, j’ai eu du mal à aller au bout, mais j’ai mis mon malaise sur le compte d’une trop grande proximité avec le petit-déjeuner. J’étais prête à retenter le défi à Cabourg, mais l’impression s’est avérée toujours aussi désagréable. Autant je comprends la motivation pour soulager des douleurs musculaires ou rhumatismales (la cryothérapie a aussi prouvé ses effets sur les malades de sclérose en plaques), autant dans le cadre d’une thalasso qui est quand même faite pour se relaxer je trouve la technique un peu rude. Même si je dois admettre un effet sur la fermeté de la peau et sur l’énergie : ça réveille!

D’une façon générale, une thalasso minceur n’est pas une partie de plaisir. C’est le prix à payer pour faire la chasse au capitons. iPulse 5.1 de Thalgo est une méthode qui utilise l’électrostimulation par des microcourants électriques pour déstocker les graisses. Les électrodes sont placées aux endroits stratégiques (intérieur et extérieur des cuisses, ventre, hanches…) et envoient des ondes à intervalles réguliers. Au début, l’impression est étrange, comme des chatouilles très intenses, mais on s’habitue après quelques minutes. J’ai même piqué un somme pendant la séance! À renouveler pour une efficacité de long terme.

Plus costaud, le modelage minceur fermeté est réalisé par une esthéticienne qui pince littéralement les cellules graisseuses sous ses doigts selon la technique du palper-rouler. C’est douloureux, loin d’un modelage relaxant (aucune chance de faire la sieste!) mais c’est aussi un moment d’échange avec la praticienne. Avec de l’humour et du lâcher prise, on peut même trouver ça sympathique!

J’ai eu plus de mal avec le défi minceur fermeté, un soin qui fait précéder le modelage manuel par la pose d’une crème amincissante Thalgo. On est enveloppée dans un film plastique comme dans une paillote le temps que le produit agisse. L’esthéticienne m’avait prévenue : ça chauffe. Personnellement, l’impression de brûlure était tellement forte que j’ai dû me rincer avant la fin du temps de pause. Le modelage est actif, puisque l’on est priée de contracter ses muscles pendant la procédure. Clairement un soin qui ne m’a pas « emballée »!

img_3038

Difficile d’imaginer un cadre plus reposant. Mais les soins ne le sont pas!

La cure minceur Thalazur passe aussi par des séances d’aquabiking et d’aquajumping dans la piscine à l’eau de mer qui favorisent le renforcement musculaire et surtout par une consultation diététique pour le coup passionnante. La diététicienne Marion Aubert m’a interrogée sur mes habitudes alimentaires et m’a donné des recommandations sur lesquelles j’étais déjà sensibilisée, comme la réduction du gluten et du lait de vache. Sans être une forcenée du « sans », je suis une adepte des lentilles et des laits végétaux et j’essaie de réduire au maximum l’alimentation industrielle. Le plus difficile est de renoncer aux carrés de chocolat et aux biscuits même bio de l’après-midi qui sont redoutables pour la ligne. La carte du restaurant concoctée par le chef Cédric Launay met l’accent sur les produits locaux et de saison avec une offre sans gluten, protéines animales et lactose.

Au final, la cure minceur dont j’ai eu un aperçu de trois jours n’est pas de tout repos avec des soins assez toniques voire douloureux mais elle peut aider à « reprogrammer » son corps pour prendre de bonnes habitudes. Si l’impression de séjourner dans une bulle se fait trop forte, rien n’empêche de faire longue balade vivifiante sur la plage ou de louer un vélo à l’accueil pour s’aérer. Merci encore à Régis Chèze et son équipe pour leur hospitalité. À deux heures de Paris, la destination est idéale pour soulager le stress des citadins surmenés.

img_3035

Pas mal pour un mois de novembre

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s