Tequila chic : reportage à l’hacienda Patrón

 

Depuis que je m’occupe de spiritueux pour Le Journal du dimanche, j’ai la chance de participer à des voyages de presse exceptionnels : Moutai en Chine, Martini en Italie, Chartreuse dans les Alpes, Saint-Germain en Ardèche et cette année le Mexique avec la tequila Patrón.

 

 

Lire la suite

Fragrances post #metoo

 

Une grande partie des lancements de parfums de l’année ont lieu en août-septembre pour préparer les ventes de fin d’année. Parler de ces nouveautés est un « marronnier » (un sujet répétitif) mais je l’ai traité cette année sous l’angle du féminisme et du mouvement #metoo récupéré par le marketing. Les publicités de parfums sont connues pour être stéréotypées avec une vision traditionnelle de la femme mais les dénonciations du sexisme et les revendications d’égalité des nouvelles générations ne peuvent pas être ignorées par les marques. Lancôme inonde les écrans avec le parfum Idôle incarné par l’actrice Zendaya traversant la ville sur un cheval. Yves Saint Laurent a sorti Libre avec la chanteuse Dua Lipa accompagnée d’un oiseau de proie dans la publicité. Chanel, Guerlain, Grès présentent aussi leur vision de la liberté avec des égéries célèbres. Je décrypte cette actualité dans un article paru le 13 octobre dans Le Journal du dimanche.

zendayalancome©pierremouton00003

Zendaya, l’égérie d’Idôle de Lancôme. Photo : Pierre Mouton

Tudor s’est réveillé

 

En juin dernier, je m’envolais pour Las Vegas à l’invitation de Tudor, montres haut de gamme du groupe Rolex. Le début d’un week-end de folie avec rallye dans le désert du Nevada, initiation au poker, visite du Neon Museum et deux concerts de Lady Gaga. La chanteuse est l’égérie de la marque qui a opéré un complet changement d’image depuis quelques années. Je raconte cette stratégie marketing dans un article paru le 22 septembre dans Le Journal du dimanche.

 

Une surprise à suivre…

Lire la suite

Supplément Événement de Stratégies

J’ai participé au supplément Event de Stratégies paru le 12 septembre, avec un article sur les événements propriétaires (créés par les agences comme VivaTech pour Publicis ou le Festival du cinéma américain de Deauville pour Le Public Système Cinéma) et un autre sur l’Exposition universelle de Dubai.

 

Les parfums sont-ils trop chers?

50ml bottle 2

Cette enquête est parue dans la revue Nez #7 de printemps/été 2019. L’objectif était de montrer ce qui entre vraiment dans le prix d’un parfum : les matières premières elles-mêmes pour une part infime mais aussi la distribution, le flacon, l’égérie pour les plus grandes marques. Certains nouveaux acteurs essaient de court-cicuiter la marge des distributeurs avec un modèle de vente directe comme Sillages Paris, dans lequel L’Oréal a pris une participation minoritaire. Les marques de niche revendiquent de mettre de l’argent dans la création plus que dans le marketing, mais elles aussi appliquent une marge et c’est bien normal.

Il n’y a pas de réponse simple par oui ou non à cette question et j’ai essayé de l’aborder de la façon la plus complète et équilibrée que possible.

Nez est une revue bisannuelle qui aborde le thème de l’odorat sous tous ses angles -scientifique, historique, artistique et, pour ma part, économique en abordant les différents modèles économiques de la parfumerie.

 

Le design pour tous

Le design est un secteur que je suis depuis plus de 20 ans, d’abord à Stratégies puis dans Design fax. Il peut s’agir aussi bien de parler des agences de communication qui font du packaging, des identités visuelles, que d’interviewer des designers indépendants comme Ron Arad, Jasper Morrison, Noé Duchaufour Lawrance etc. Au fil des années j’ai suivi l’évolution d’un métier moins « show off » que la publicité mais aussi la starification de créateurs qui a fait du design un mot un peu snob. À l’occasion d’une rencontre avec Philippe Starck pour Degrenne, j’ai proposé au Journal du dimanche un sujet sur le design de créateur mis au service d’objets du quotidien, vaisselle, aménagement de TGV et même décor de McDonald’s avec Paola Navone. Je suis très fière de cet article paru dimanche 8 septembre qui donne une belle visibilité à un univers qui me tient à coeur.

(Philippe Starck lui-même est un personnage passionnant, agaçant, contradictoire, mais une discussion avec lui ne laisse pas indifférent. J’ai placé en encadré certaines de ses prédictions pour le futur des objets, à savoir leur disparition.)

 

Le marché du parfum obligé de se réinventer

Coach for men, prix des professionnels du meilleur lancement masculin et du meilleur design aux Fifi Awards 2019 (photo Interparfums)

Comme l’année dernière, j’ai écrit pour BW Confidential le dossier sur les Fifi Awards, les récompenses de la Fragrance Foundation France, remises le 13 juin dernier. Outre les descriptions des lauréats, j’ai enquêté sur les ventes de parfums depuis un an, qui sont structurellement en baisse. Les interviews ont été particulièrement difficiles à organiser cette année, les marques sont discrètes (à l’exception de Coty), signe d’un marché compliqué. Il est plus facile de parler avec des marques de niche ou indépendantes, comme la jeune Sillages Paris ou Affinessence. L’ensemble du dossier, y compris un focus sur les réseaux sociaux et l’e-commerce, est à retrouver ici.