Une bonne idée par jour : s’occuper des plantes

Pour nous autres pauvres urbains sans jardin ni nature à proximité, la seule possibilité de s’entourer de végétal est de prendre soin de nos plantes d’intérieur. Grâce au beau temps et à la baisse de la pollution, elles prospèrent, font de nouvelles pousses, synthétisent la chlorophylle à vitesse grand V. L’effet apaisant des végétaux n’est pas une légende : la couleur verte, la naissance de nouvelles feuilles, la satisfaction de gratter et d’arroser le terreau, tout concourt à faire de ce petit jardinage d’intérieur une activité de confinement bonne pour le moral. Pendant ce temps, on n’écoute pas les nouvelles anxiogènes. Comme dit une blague qui circule sur les réseaux : ce n’est pas un problème de parler aux plantes, c’est quand elles vous répondent qu’il faut consulter!

J’ai écrit sur la place des plantes dans la ville et aussi sur les ruches urbaines pour le Journal du dimanche.

Bonne nouvelle pour ceux qui ont un jardin : la vente de plants potagers par les pépiniéristes est autorisée dans le cadre du confinement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s