Y a-t-il un « made-in-France-washing »?

A force d’écrire sur les cosmétiques, le luxe et l’art de vivre, j’ai développé une petite expertise autour du « made in France ». Car si ces domaines peuvent sembler frivoles, ce sont avant tout des industries qui représentent des emplois français. En mars dernier, j’avais d’ailleurs participé au dossier du Journal du dimanche sur ce sujet, où je traitais des secteurs pas forcément glamour des détecteurs de fumées et des casseroles. J’ai remis le couvert dans le numéro spécial paru hier, qui m’a donné l’occasion de visiter l’usine principale de Longchamp à Segré dans le Maine-et-Loire.

L'édition limitée de Noël du sac Pliage Héritage arrive dans les boutiques. Elle est fabriquée à Segré - photo P.C.

L’édition limitée de Noël du sac Longchamp Pliage Héritage arrive dans les boutiques. Elle est fabriquée à Segré près d’Angers – photo P.C.

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire sur la marque de maroquinerie à l’occasion de la réouverture de son flagship sur les Champs Elysées, mais il s’agissait cette fois d’aborder sa dimension de fabricant. Longchamp a six usines propres en France et deux à l’étranger (île Maurice et Tunisie), ainsi que des sous-traitants en Chine, en Roumanie et au Maroc. La marque haut de gamme n’est donc que partiellement « made in France », et son directeur général Jean Cassegrain s’en explique en toute transparence.

D’une part, si elle était restée arc-boutée sur le made in France, elle n’aurait pas eu le développement mondial qu’elle connaît aujourd’hui. D’autre part, la qualité de ses produits est garantie quel que soit le lieu de production, avec une centralisation de l’expertise à Segré : c’est ici que transitent tous les matériaux utilisés par les ateliers, que sont formés les techniciens venus de tous les sites, que sont réalisés les tests d’usure etc. Enfin, cette organisation permet de lisser les prix sur toute la production, que le sac soit étiqueté « made in France » ou « made in Maurice », et garantit donc une qualité à des tarifs raisonnables.

J’ajouterais que certaines marques ne se gênent pas pour afficher « made in France » sur un produit assemblé dans l’Hexagone, alors que l’essentiel du façonnage a été fait ailleurs. C’est aussi ce que m’a confié le PDG de Michel Herbelin, une des dernières manufactures de montres française, dont certains concurrents revendiquent le « Swiss made » tout en assemblant des composants sous-traités en Chine.

La fameuse Une du Parisien Magazine - photo DR

La fameuse Une du Parisien Magazine en 2012 – photo DR

Le « made in France » est avant tout un slogan politique lancé par le ministre Yves Jégo et rattrapé au vol par Arnaud Montbourg qui en appelle au patriotisme des consommateurs pour préserver les emplois français. Mais il est devenu un argument publicitaire au point que l’on n’est pas loin du « made-in-France-washing » comme on a pu connaître le « greenwashing » dans le domaine de l’écologie. A mon niveau, je reçois plusieurs communiqués par jour dans ma boîte mail avec cet intitulé magique, et pas seulement à l’occasion du salon éponyme. La transparence d’un patron de l’envergure de Jean Cassegrain est louable pour arrêter de se gargariser sur une production nationale et valoriser avant tout une expertise qui se diffuse dans le monde entier. Oui il faut garder une industrie française mais il est plus important encore d’avoir des entreprises qui existent dans la mondialisation. Et la France empêtrée dans le « self-bashing » a tous les atouts pour y arriver.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Y a-t-il un « made-in-France-washing »? »

  1. Ping : Reportage chez Longchamp | Une bonne idée par jour

  2. Ping : Le hold-up du siècle | Une bonne idée par jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s